Aveiro est connue comme la Venise du Portugal, car, à l'instar de la ville italienne, elle possède également un estuaire qui passe au centre de la ville, où circulent des bateaux appelés Moliceiros, qui traversent l'estuaire lors des visites touristiques. Le district d'Aveiro, en plus des attractions touristiques de la ville, a beaucoup plus à offrir dans d'autres endroits, des plages aux sucreries uniques du Portugal, qui font de la visite d'Aveiro une expérience sans pareille.

Historiquement, les Moliceiros étaient des bateaux qui servaient à récolter le Moliço, une plante aquatique qui était utilisée comme engrais par les habitants. De nos jours, la récolte du Moliço est plus rare et les Moliceiros sont désormais l'une des attractions touristiques les plus populaires auprès des visiteurs d'Aveiro. Les bateaux mesurent environ 15 mètres de long et, outre leur forme particulière, ils sont peints de caricatures datant du XIXe siècle à aujurd'hui. Les bateaux, en règle générale, traversent les quatre canaux urbains de la Ria de Aveiro : Canal Central, Canal des Pyramides, Canal Cojo et Canal São Roque. À travers ces canaux, il est possible d'avoir une vue sur l'ensemble de la ville d'Aveiro. Le passage à travers les marais salants et le principal point fort du pont de Carcavelos.

Ovos Moles

Bien qu'ils soient appréciés dans tout le pays, les véritables Ovos Moles sont produits à Aveiro. La crème faite de sirop de sucre et de jaunes d'œufs, apaisera la dent sucrée de tous ceux qui ont goûté cette friandise, enveloppée dans une fine gaufrette, parfois trempée dans du sirop de sucre pour une texture plus consistante. La recette de cette friandise a été inventée dans plusieurs couvents qui ont existé au XIXe siècle. Dans le cas des Ovos Moles, la recette a été inventée au Monastère de Jésus à Aveiro. Comme les religieuses utilisaient les blancs d'œufs pour repasser leurs vêtements, les jaunes de ces mêmes œufs ont commencé à être utilisés dans la fabrication des Ovos Moles de Aveiro. Après l'extinction des couvents, la recette a été perpétuée par des femmes qui avaient été éduquées par les religieuses et qui ont décidé de conserver la confection de cette friandise qui remplit des feuilles d'hostie moulées dans des formes qui représentent la mer, comme des coquillages, des poissons et des buccins.

Ovos Moles de Aveiro a été le premier produit portugais à recevoir une distinction de l'Union européenne. Aujourd'hui, plusieurs magasins vendent la friandise dans leurs confiserie.

Université

En termes d'éducation et de connaissances, Aveiro possède une université qui, en 2011, a été considérée comme l'une des meilleures d'Europe et la meilleure du Portugal par le magazine britannique Times Higher Education. L'université d'Aveiro, fondée en 1973, est composée de 16 départements et de quatre écoles polytechniques axés sur les sciences humaines, mais surtout sur les sciences exactes, comme l'ingénierie et les sciences de la vie.

Avec 19 unités de recherche dans les domaines les plus divers, l'Université d'Aveiro fait partie du Consortium européen des universités innovantes (ECIU) depuis 1998.

João Beirão @beiraophotography

S'aventurer plus loin

En dehors des limites de la ville d'Aveiro, il existe également plusieurs attractions touristiques, notamment pour les amateurs de plage. Dans la municipalité d'Ílhavo se trouvent deux des plages les plus célèbres de la région d'Aveiro : Praia da Barra et Costa Nova. À Barra se trouve le phare de Barra, le plus haut des 48 phares maritimes existants au Portugal.

À Costa Nova, l'attraction principale sera les "meules de foin", des maisons autrefois en bois et maintenant en béton. Les meules de foin attirent les touristes par la peinture de leurs volets, faits de bandes verticales aux couleurs attrayantes, comme le rouge ou le bleu, alternant avec le blanc.

Ílhavo est également entièrement liée à la pêche à la morue, ce lien avec la mer est développé dans le musée maritime d'Ílhavo, où se trouve le seul chalutier latéral pour la pêche à la morue du pays. C'est également dans la région de Costa Nova qu'est née une autre friandise sucrée : la Tripa de Aveiro. On dit que la "tripe" (tripa, en portugais) a été créée par José Oliveira, après avoir servi dans son établissement un biscuit de cuisine américain pendant moins longtemps que d'habitude, à la demande d'un client. Le bonbon est servi nature ou fourré au chocolat ou encore aux Ovos Moles. L'appellation de "tripes" provient de la réaction des enfants qui, en ramassant la pâte, ont comparé sa texture aux tripes d'un animal. Le bonbon est désormais vendu dans plusieurs cafés ou kiosques de la ville d'Aveiro et d'autres localités voisines.

Art

Pour ceux qui aiment l'art urbain, Águeda est l'endroit idéal à visiter. Avec des rues couvertes de parapluies colorés, visiter Águeda sera une expérience pleine de joie. Il y a dans la ville plus de 30 points de visite qui créent une galerie d'art urbain, avec des peintures dessinées sur les murs et dans les bâtiments.

Le sel

Dans le passé, Aveiro était le plus grand centre de production de sel du Portugal. En 1956, selon le site officiel des Salinas de Aveiro, 270 mines étaient en activité, produisant 60 000 tonnes de sel par an. Actuellement, seules neuf mines de la région sont exploitées pour le sel. À Aveiro, le sel est extrait à la main à l'aide d'outils en bois et du Marnoto, l'homme responsable de l'extraction du sel.

La région d'Aveiro est l'une des plus emblématiques du pays, en raison de son histoire et des raisons culturelles qui lient le présent au passé, de la gastronomie à la mer, à la connaissance et à l'éducation. Aveiro est sans aucun doute un voyage à envisager dans le centre du Portugal.