Il s'agit d'un festival transdisciplinaire d'arts contemporains, qui existe depuis 2011 et qui s'est rapidement développé avec des artistes locaux, nationaux et internationaux et promet une forme plus expérimentale de production artistique.

Cette édition du festival

Le festival englobe : cinéma, danse, musique, performances, théâtre, expositions, débats et ateliers éducatifs pour les enfants. Le festival a débuté le 4 novembre et se poursuit jusqu'au 20 novembre dans divers lieux culturels de Lagos, Loulé et Faro.

Le festival, produit par l'association culturelle casaBranca, est dédié à la promotion de la création contemporaine en Algarve : " Chaque semaine de l'événement, une ville sera le centre du festival, avec pour mission de sensibiliser et de rapprocher la communauté des nouvelles formes d'art. De plus, le programme est fortement engagé dans une composante éducative, présentant une liste étendue de propositions pour les écoles et les familles."

Le Festival Verão Azul est dirigé par le duo artistique Anna Borralho et João Galente, avec le soutien de la commissaire Catarina Saraiva. J'ai eu le plaisir de m'entretenir avec Catarina Saraiva au sujet du festival et avec Pauliana Valente Pimentel, au sujet de son exposition de photographies intimes "Faro Oeste", qui a été commandée par le festival.

Les thèmes du festival

Cette édition est principalement axée sur le débat de questions importantes à travers des thèmes contemporains tels que "la démocratie, l'égalité des droits et l'environnement et a été développée au cours de quatre années avec beaucoup d'amour" Catarina m'a dit que "suite à la pandémie, nous avons décidé de nous concentrer sur la question "que signifie vivre ?" et "quel est le rôle de l'art dans ce sens ?"."Elle a ajouté que ce festival a pour but de "créer de la joie après la pandémie et que le programme se concentre davantage sur les artistes nationaux et locaux, car le secteur de la culture a été durement touché au Portugal pendant la pandémie".

Un aperçu du programme

Le programme bien rempli comprend 29 propositions artistiques surprenantes et est accessible à tous, Catarina expliquant que "la plupart des spectacles sont en portugais et qu'il s'agit d'événements à faible coût avec quelques événements gratuits également". Le programme amusant comprend : une performance et une exposition d'arts plastiques intitulée "Le centre culturel de la voiture" les 12 et 13 novembre à Cerca do Convento do Espirito Santo Loulé. En outre, les 12, 13 et 14 novembre, il y aura un spectacle d'Alex Cassal à la Biblioteca Municipal de Loulé intitulé "La bibliothèque de la fin du monde", qui recrée la dernière nuit avant l'apocalypse. Suivra le spectacle de Bonneville intitulé "The Importance of Being Alan Turning" au Teatro das Figuras de Faro, dont Catarina a confirmé qu'il "est idéal pour les anglophones et qu'il s'agit d'une série de spectacles sur la vie et l'œuvre d'artistes et de penseurs dont l'importance a été vitale dans son parcours artistique", "Za ! Impossible Work Songs" le 20 novembre, qui est une promenade musicale comprenant "le répertoire traditionnel des chansons de travail de l'Algarve axées sur l'agriculture et la pêche" qui se termine au Teatro das Figuras. Enfin, le spectacle de clôture du festival sera "BlackBambi", le 20 novembre, qui est un projet de musique électronique à l'Associação Recreativa e Cultural de Músicos à Faro.

Exposition de photographies "Faro-Oeste

Pauliana Valente Pimentel, photographe indépendante née à Lisbonne en 1975, a eu l'amabilité d'expliquer plus en détail son exposition dans le cadre du festival : "Faro Oeste", qui porte sur la communauté rom de l'Algarve, est exposée au Museu de Faro jusqu'au 19 décembre. Elle explique qu'elle "est toujours venue en Algarve en vacances et j'ai toujours été intéressée par la forte présence de la communauté rom en Algarve", elle est "fascinée par la façon dont les communautés roms ont gardé leurs traditions vivantes ainsi que leur mode de vie nomade". "En 2019, elle a "commencé un projet impliquant la communauté rom en Algarve" et m'a dit qu'elle était reconnaissante envers le festival et les associations qui soutiennent le peuple rom, ce qui lui a permis de créer cette exposition. Pauliana " a dû tout doucement gagner la confiance des communautés roms et a lentement gagné leur confiance en parlant avec eux tous les jours " et a obtenu la permission de prendre des photos pour cette exposition.

Elle m'a dit qu'elle avait "beaucoup appris sur les conditions auxquelles ils sont confrontés, sans électricité, et qu'elle a été témoin de moments très tristes". Le projet vise à remettre en question les idées reçues sur les communautés roms en photographiant des familles dans des camps dans les régions de Faro, Loulé et Boliqueime. Elle a poursuivi en me disant que "Faro Oeste" montre "comment vit la communauté rom et met en évidence ses traditions et souligne les préjugés, le racisme et les stéréotypes auxquels elle est confrontée, y compris la façon dévastatrice dont les magasins placent des ornements en forme de grenouille à l'extérieur pour dissuader les Roms d'entrer dans leur magasin, car ils sont superstitieux et ont trop peur d'entrer". "Elle m'a dit qu'elle voulait "montrer la dure réalité de leur vie et faire en sorte que les gens ne les ignorent pas car ils font partie de notre société".

À travers ses photos, vous pouvez voir leur pauvreté, elle a ajouté que le but de ses photos émotives est d'entamer "une conversation très nécessaire sur la communauté rom et de sensibiliser les gens aux efforts positifs qu'ils font et de démystifier les stéréotypes, partageant qu'elle "a été témoin de parents qui s'inquiètent de l'éducation de leurs enfants, de leur lavage et de leurs longues marches pour les emmener à l'école sur un terrain boueux et difficile où les enfants arrivaient à l'école tout sales à cause de leur voyage difficile". Le plus important est que cette exposition comportera également des discussions et des débats guidés, car Pauliana a invité des Roms à assister à ces discussions avec les visiteurs et à faire participer des écoles et des associations.

Pour plus d'informations sur le programme du Festival Verão Azul et pour réserver votre billet pour l'un de ses événements, veuillez consulter www.festivalveraoazul.com. De même, vous pouvez contacter info@festivalveraoazul.com ou appeler le + 351 92 400 92 34.