Sintra est aussi la ville des légendes et des mythes, et certains pensent que dans la Serra de Sintra se déroulaient des rituels de franc-maçonnerie ou même des sectes plus obscures. Sintra est une ville liée à la noblesse et à la royauté, avec plusieurs palais qui ont servi de résidence non seulement aux rois portugais mais aussi à de riches familles venues, par exemple, d'Angleterre.

En arrivant dans la ville, les visiteurs entrent automatiquement dans une ambiance historique. Sintra, bien qu'ayant suivi la croissance progressive de la modernité urbaine, conserve encore des éléments très typiques de l'architecture des XIXe et XXe siècles, que l'on peut observer dans les maisons construites dans le centre de la ville.

Lors d'une visite à Sintra, il est presque obligatoire de visiter le Palácio da Pena. Ce palais combine plusieurs styles architecturaux, du néo-gothique au romantisme. Il est situé au sommet de la Serra de Sintra, à Monte da Lua. En 2019, l'Institut national des statistiques (INE) a mentionné que le Palácio da Pena était l'un des monuments ayant reçu le plus de visiteurs dans le pays. Toute l'histoire et la beauté architecturale du monument attirent non seulement l'attention des touristes mais aussi celle des enseignants qui organisent des visites d'étude avec les élèves, de manière à faire vivre in loco aux élèves les matières enseignées à l'école. Dans les jardins qui entourent le Palácio da Pena, dans la zone de la Serra de Sintra, considérée comme un site du patrimoine mondial de l'UNESCO, se trouve également le chalet de la comtesse d'Edla, construit par le prince consort Fernando II, le second mari de la reine portugaise Maria II.


Une histoire riche

Sintra, qui a servi de résidence officielle de la couronne portugaise pendant plusieurs règnes, a toujours été la ville préférée de la cour portugaise. Bien sûr, la résidence du roi devait être un point fort et les palais étaient les bâtiments préférés. Pourtant, dans un parcours de palais appartenant aux rois du Portugal, c'est à Sintra que se trouve le Palácio Nacional. Construit au XIIe siècle, il est l'un des seuls exemples de palais médiévaux au Portugal. Le point fort du bâtiment est constitué par les deux cheminées, qui servaient à extraire l'air des grandes cuisines que les touristes peuvent visiter.

Comme nous l'avons déjà mentionné, les magnats et aristocrates étrangers ont choisi Sintra comme lieu de prédilection pour passer leurs vacances d'été. Ce fut le cas de l'Anglais Francis Cook, qui fit construire le palais de Monserrate en 1856. Autour du palais, on trouve toute une panoplie de variétés botaniques apportées par Cook du monde entier, dans un jardin d'une superficie de 50 mètres carrés.

Le témoignage de la présence musulmane dans la ville est attesté par le Castelo dos Mouros, un château construit sur un pic rocheux de la Serra de Sintra entre les VIIIe et IXe siècles. À cet endroit, grâce à son altitude, il est possible d'avoir une vue panoramique de la ville de Sintra qui enchantera sûrement tous ceux qui passent par là.

Plein de mystère

L'un des lieux les plus mystiques de Sintra est sans aucun doute la Quinta da Regaleira. L'espace, composé de divers motifs liés à la franc-maçonnerie et à la mythologie, bénéficie d'un microclimat unique. Il est courant à Quinta da Regaleira d'avoir un peu de brouillard, ce qui contribue à la description de l'espace comme étant mystérieux. L'espace a une dimension de quatre hectares, il y a un palais, des lacs, des jardins, des grottes, et le point culminant de l'espace : le Poço Iniciático. Le Poço Iniciático est un puits qui ressemble à une tour, puisqu'il faut descendre neuf étages pour en atteindre le fond. Au fond du puits se trouve la rose des vents au-dessus de la croix templière, qui remonte à la franc-maçonnerie. Le puits a reçu le nom d'Iniciático car on pense que c'est au fond du puits, présent à la Quinta da Regaleira, que se consommaient les rituels d'initiation pour l'entrée dans l'ordre rosicrucien de la franc-maçonnerie portugaise. (Iniciático est un mot formé à partir du verbe "iniciar", en portugais, qui signifie "commencer"). Les spécialistes pensent que, symboliquement, l'endroit représente le sol comme l'utérus, où la vie commence.


Gastronomie

On sait déjà que le Portugal possède une vaste gastronomie et Sintra ne fait pas exception. Aller à Sintra sans goûter un Travesseiro rendrait toute visite incomplète. C'est à la Casa Piriquita que l'on dit que les meilleurs Travesseiros de Sintra se trouvent. La pâtisserie a 160 ans d'histoire et a commencé comme une boulangerie qui vendait des Queijadas qui faisaient le bonheur de ceux qui passaient par là. En raison du succès des Queijadas, que l'on peut toujours déguster, l'établissement de boulangerie est devenu une pâtisserie et, vers les années 40, la fille du couple fondateur de la Casa Piriquita a découvert la recette des Travesseiros de Sintra dans un vieux livre de cuisine. Le Travesseiro de Sintra traditionnel est fabriqué selon une recette secrète transmise depuis cinq générations. On sait que le gâteau en forme d'oreiller est fait avec de la pâte feuilletée, qui est ensuite remplie de crème aux œufs et aux amandes et d'un autre ingrédient secret. De nos jours, il est possible de déguster des Travesseiros fourrés à la crème aux pommes ou au chocolat.

Sintra est une ville historique, d'une beauté énigmatique qui relie l'urbain au rural. Avec des jardins et des palais qui feront remonter n'importe quel visiteur dans le passé et des lieux encore plus énigmatiques qui renvoient à des légendes et des mythes urbains. Sintra est un lieu mystérieux, utilisé pour le tournage d'un film d'horreur de Nicolas Cage, "Color Out of Space" et d'un feuilleton portugais sur le thème des vampires, "Lua Vermelha".

Outre les transports personnels, le moyen le plus simple de se rendre à Sintra est le train depuis Lisbonne, où l'on monte pour se rendre à Sintra et faire un retour dans le passé.