La Commission européenne a lancé une consultation publique sur la directive relative aux voyages organisés afin de vérifier si les règles actuelles assurent une protection efficace des consommateurs.

L'enjeu est une directive qui prévoit un ensemble de devoirs et de droits relatifs aux contrats entre les voyageurs et les opérateurs de voyages organisés et de services de voyages connexes, fixant, par exemple, les circonstances dans lesquelles le contrat peut être annulé sans pénalité.

"La Commission recherche, par le biais d'une consultation publique, des informations sur la directive sur les voyages organisés, à savoir l'expérience et l'opinion des consommateurs, des professionnels et des parties prenantes sur les règles actuelles et les changements potentiels", a déclaré la DECO.

"Cela vise à informer les citoyens et les parties prenantes sur le travail de la Commission afin de leur permettre de fournir un retour d'information. Les citoyens et les parties prenantes sont invités à donner leur avis sur la façon dont la Commission comprend la situation actuelle, le problème et les solutions possibles et à mettre à disposition toute information pertinente dont ils pourraient disposer", peut-on lire dans le document de consultation publique.

"La pandémie de Covid-19 a entraîné des annulations massives de réservations de voyages, y compris organisés. En raison des problèmes de liquidités des organisateurs, contrairement à ce que prévoit la directive, de nombreux voyageurs n'ont pas été remboursés ou ne l'ont été qu'avec un retard considérable. Plusieurs États membres ont adopté une législation s'écartant de la directive, prolongeant considérablement les périodes de remboursement ou rendant les bons obligatoires pour les voyageurs", commencent-ils à dire.

En outre, l'analyse en cours portera sur les règles de protection contre l'insolvabilité et tiendra compte des actions pertinentes annoncées dans la stratégie pour une mobilité durable et intelligente afin de protéger les droits des passagers.