Le ministre a garanti que le gouvernement est attentif au coût des médicaments, soulignant que, en termes d'inflation, il n'y a pas d'influence sur les prix des médicaments.

"Le problème des médicaments est autre : Il est de savoir si, dans certains cas, la dégradation de leur prix ne contribue pas à leur pénurie sur le marché", a estimé le ministre.

Et d'ajouter : "Nous suivons cela de très près afin de garantir qu'en 2023 il n'y aura pas d'augmentation des coûts pour les utilisateurs, en utilisant les différents mécanismes dont nous disposons pour corriger les prix".

En réponse aux questions du député PCP João Dias sur les pénuries de médicaments dans les pharmacies, Manuel Pizarro a déclaré qu'"il y a des cas qui ne sont pas pertinents pour les patients", insistant : "Nous devons séparer le bon grain de l'ivraie et traiter différemment ce qui est différent".