Dans une compétition qui a connu son lot de surprises, notamment la Belgique et l'Allemagne qui n'ont pas dépassé les phases de groupe et le Maroc qui a éliminé l'Espagne au terme d'une incroyable séance de tirs au but, l'équipe portugaise espère faire la une pour toutes les bonnes raisons le samedi 10 décembre.

Le Portugal a réussi à se qualifier pour les quarts de finale grâce à une victoire éclatante sur la Suisse le 6 novembre. L'équipe a battu les Suisses 6-1 grâce à trois buts de Gonçalo Ramos, un de Pepe, un de Raphaël Guerreiro et un autre de Rafael Leão, tandis que Akanji a marqué pour les Suisses.

La controverse Ronaldo

Avant le match, les regards étaient tournés vers Cristiano Ronaldo, qui avait été mis sur le banc par le manager Fernando Santos, qui a déclaré aux journalistes que sa décision de ne pas faire jouer Ronaldo dès le début était "stratégique".

"[Je cherche] une équipe qui a cinq joueurs avec une grande aisance devant pour créer des espaces pour jouer. Une équipe équilibrée, mais avec une grande débrouillardise", a souligné l'entraîneur, dans une brève interview accordée à la RTP.

L'attaquant de 37 ans a été écarté du onze de départ un jour après que Santos a déclaré ne pas avoir apprécié l'attitude de Cristiano lorsqu'il a été remplacé lors de la défaite contre la Corée du Sud (1-2), beaucoup faisant le lien avec cette décision.

"Rien n'est lié. Cette affaire a été classée et oubliée. C'est une option stratégique. Nous nous préparions depuis quelques jours et c'était une question stratégique pour ce match. Des regards différents et des mouvements différents, mais rien de plus que cela", a-t-il ajouté.

"C'est un professionnel exemplaire et, s'il a un rôle à jouer dans un match, il aidera certainement le Portugal", a souligné Fernando Santos.

Après la victoire, les commentateurs ont remarqué que l'attaquant, qui a été lié à un transfert en Arabie saoudite, a quitté le terrain avant ses coéquipiers après le coup de sifflet final, cependant, Ronaldo n'a pas fait de commentaire à ce sujet et a plutôt partagé sa joie de la victoire avec ses 507 millions de fans d'Instagram : "Journée étonnante pour le Portugal, avec un résultat historique dans le plus grand concours du football mondial. Exposition de luxe par une équipe pleine de talent et de jeunesse. Félicitations à notre équipe nationale. Le rêve est vivant ! Jusqu'à la fin ! Allez le Portugal !"

Éloges du Premier ministre

Le Premier ministre António Costa, qui a assisté au match contre la Suisse à Lusail, a également fait l'éloge de l'équipe nationale pour être allée si loin dans la compétition.

L'équipe a offert un "grand spectacle de football", a-t-il déclaré. "Mais le plus important, c'est le grand spectacle que la sélection a offert à tous ceux qui aiment le football. Plus que les buts, c'est le sens collectif, la joie et le plaisir que les joueurs ont eu à jouer. Je pense que ce fut une grande soirée pour nous tous. J'espère que les prochaines seront comme ça.

"C'était un match extraordinaire. Nous sommes tous très émus par ce que l'équipe a fait, non seulement en raison du résultat mais aussi de la façon dont elle a joué et de la volonté et de la confiance qu'elle nous a données pour les prochains matchs", a déclaré António Costa.

Tous les regards sont désormais tournés vers le prochain match contre le Maroc, samedi 10 décembre à 15 heures. Si l'équipe parvient à battre son adversaire nord-africain, elle rencontrera l'Angleterre ou la France en demi-finale.

Quel que soit le résultat samedi, le Portugal a toujours obtenu sa troisième meilleure performance dans une Coupe du monde, répétant ainsi ses performances de 1966 et 2006.


Articles connexes :