Les étoiles de mer, les oursins et les dollars de sable vous sont peut-être familiers si vous fréquentez les plages et les bassins de marée, mais ce que beaucoup ne savent pas, c'est que tous ces animaux sont apparentés. En outre, les concombres de mer, les ophiures et les lys de mer, des animaux moins connus de l'océan, complètent la famille des Echinodermata, un mot d'origine grecque qui signifie "peau de hérisson". Ces curieuses petites créatures peuvent être trouvées ici même au Portugal, généralement dans des bassins rocheux ou même dans de larges bas-fonds sablonneux si vous avez de la chance. Techniquement, elles ne sont pas du tout des poissons, mais appartiennent à la classe des Asteroidea, et sont souvent appelées étoiles fragiles, étoiles de panier, étoiles de mer ou simplement astéroïdes, et elles n'ont pas de branchies, d'écailles ou de nageoires comme les poissons, et pour cette raison, elles ne sont pas classées comme des poissons.

On trouve environ 1 900 espèces dans les fonds marins du monde entier, des zones tropicales chaudes aux régions polaires glaciales, et à des profondeurs allant jusqu'à 6 000 m sous la surface.

N'importe quel nombre de bras

Les étoiles de mer sont des invertébrés marins et possèdent généralement un disque central et cinq "bras", mais certaines espèces en ont davantage, l'"étoile solaire" pouvant avoir jusqu'à 40 bras. Leur surface supérieure peut être lisse, granuleuse ou épineuse et recouverte de plaques qui se chevauchent. Elles peuvent être de couleur rouge, orange et bleu vif, ou gris et brun terne, et peuvent vivre jusqu'à 35 ans.

Dotés de pieds tubulaires actionnés par un système hydraulique et d'une bouche située au centre de la surface buccale ou inférieure, ce sont des mangeurs opportunistes et sont principalement des prédateurs d'invertébrés qui vivent sur les fonds marins. Les espèces ont des comportements alimentaires spécialisés, notamment l'éversion de l'estomac - une habitude assez bizarre - qui signifie essentiellement que lorsqu'elles capturent une proie, elles ont de minuscules ventouses pour saisir leur nourriture, puis leur estomac sort de la bouche pour digérer la nourriture, et rentre dans le corps lorsqu'elles ont fini de manger. Ils ont des cycles de vie complexes et peuvent se reproduire à la fois sexuellement et asexuellement.

Une évidence !

Autre fait : ils n'ont pas de cerveau ni même d'organe ressemblant à un cerveau dans leur corps. Mais malgré cela, ils ont un système nerveux, même s'il est simple. Autour de sa bouche se trouve un anneau nerveux qui est relié à chacun de ses bras par un nerf radial. Les neurones stimulent les muscles de chacun de ses pieds tubulaires, qui sont situés sur la face inférieure de son corps. Ils n'ont pas de sang non plus et utilisent l'eau de mer filtrée pour pomper les nutriments dans leur système nerveux, et ne peuvent pas survivre en eau douce.

Avancez, s'il vous plaît

Le mouvement est une autre chose qu'ils peuvent réaliser, même s'ils semblent immobiles, ressemblant à un rocher posé au fond de l'océan. En réalité, les centaines de pieds tubulaires situés sur leur face inférieure s'étirent et se contractent pour créer du mouvement et retenir leurs proies.

Chaque pied tubulaire peut agir seul en réponse à des stimuli, mais couplés ensemble, ils peuvent se synchroniser pour produire un mouvement de rebond - leur version de la course. Pendant des années, les chercheurs se sont demandés comment ils parvenaient à faire cela, étant donné que l'animal n'a pas de cerveau et que son système nerveux est complètement décentralisé. La réponse, selon les chercheurs de la Viterbi School of Engineering de l'USC, a été publiée dans le Journal of the Royal Society Interface : ils couplent une commande directionnelle globale provenant d'un "bras dominant" avec des réponses individuelles et localisées à des stimuli pour obtenir un mouvement coordonné. En d'autres termes, une fois qu'ils ont donné une instruction sur la façon de se déplacer, les pieds individuels trouvent comment y parvenir par eux-mêmes, sans autre communication.

Et ils ont une astuce bien pratique pour régénérer les membres manquants - mais cela peut prendre jusqu'à un an pour en faire repousser un.

Si une étoile de mer est coupée en morceaux, chacun de ces morceaux peut devenir un animal complet grâce à cette capacité de régénération. La régénération est un processus naturel de remplacement ou de restauration des cellules, tissus ou organes manquants. Grâce à cette capacité, les étoiles de mer peuvent même faire repousser des parties entières de leur corps pour qu'elles retrouvent leur pleine fonction.

Je ne sais pas pourquoi, mais les images d'étoiles de mer me paraissent toujours heureuses et me font penser à un petit personnage sautant de joie !